CALENDRIER

Samedi 24 novembre 2018 à 18 heures: organisation d’une première réunion d’information sur mon nouveau défi.

8 personnes (moi y compris) y ont assisté, et toutes étaient dynamiques et très motivées.

Il est convenu que nous créerons une Association.

Nous convenons aussi de débuter le chemin sauvage en partant de Bretagne puisque notre Association sera Bretonne.

A suivre

 

LA PETITE CHAUSSURE VOYAGEUSE: partie OREGON FIRES!

LUNDI 7 AOÛT: je passe mon après-midi à refaire un plan de route car la partie du PCT fermée à cause des incendies s’est étendue.

Le PCT est fermé du mile 1770.9 au niveau de la Hwy 140 jusqu’au mile 1845.3. C’est donc 74.4 miles que je ne peux parcourir.

 

MARDI 8 AOÛT: du mile 1716.7 au mile 1740.2

ORAGE O DÉSESPOIR!

On m’avait bien dit tu verras l’Oregon est plus « plat » c’est plus facile. J’y suis, je constate que c’est vrai. Ça grimpe et ça descend mais rien à voir avec les dénivelés de Californie.

ATTENTION! Message pour Christophe!

La 3ème photo C’EST UNE ARAIGNÉE !!!!!!

Passe directement à la 4ème photo si tu ne veux pas la regarder!!!!!

Framboises
.
Grosse araignée noire
Orage: je termine ma journée couverte
Ciel d’orage

 

MERCREDI 9 AOÛT: du mile 1740.2 au mile 1760.8

LES SERPENTS BLEUS

L’étape est tout aussi belle que hier mais plus de forêts donc peu de photos.

Depuis hier je vois de drôles de reptiles. Ils sont petits (10 à 15 cm) et comme ils sont vifs je n’arrive pas à les photographier. Ce sont des serpents de couleur marron au niveau de la tête jusqu’à la 1ère partie du corps et la queue est bleue. C’est un bleu tellement vif que j’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’un morceau de  plastique. C’est très étrange. Je m’en méfie car en général les animaux de couleur vive sont dangereux.

L’orage gronde encore aussi je suis heureuse d’avoir trouvé une cabane pour dormir à l’abri si il pleut.

Infos placardées sur un tronc pour avertir les hikers des fermetures
À l’allure où j’avance je devrais arriver au Canada dans 45 jours

 

JEUDI 10 AOÛT: du mile 1760.8 au mile 1770.9

Finalement l’orage a eu lieu mais à 3 miles de l’endroit où j’ai dormi. Mon petit nid douillet dans ma cabane au Canada… ah non pas encore…. pardon je suis en Oregon…. s’avèra inutile.

En avançant ce matin je peux voir des plaques de grêlons. Le sol est trempé. Ça devait être violent.

Grêlons
Beaucoup de cailloux sur le sol. Pas glop pour les pieds

Lorsque j’arrive à la jonction avec la route 140 au mile 1770.9, j’appelle Dami qui doit venir me chercher pour me conduire au mile 1845.3 pour reprendre le chemin après la fermeture due au feu.

Malheureusement elle m’apprend que la route 138 qui conduit à ce point de départ est fermée depuis hier! Je dois donc me résoudre à faire de l’auto stop jusqu’à Klamath Falls, y dormir et trouver une solution.

Consolation du jour: je n’ai pas attendu longtemps pour être prise par une voiture. Mon chauffeur Tom me dépose à un hôtel.

A l’heure où j’écris ces mots (17h51) je n’ai toujours pas de solution pour trouver le bon deal.

PETIT MESSAGE PARTICULIER POUR BENOIT: j’ai suivi tes conseils pour attacher mes doigts façon « moufles » afin de ne pas aggraver mon problème de tendons aux annulaires, mais comme j’ai souvent les mains mouillées (pour filtrer l’eau que je puise dans les rivières pour boire) ça ne tient pas toujours! 😣 Pas d’amélioration mais pas pire non plus. Je n’ai pas mal.🙂

 

VENDREDI 11 AOÛT: tchou tchou

Aujourd’hui je dois prendre le train pour rejoindre Chelmut.

Pourquoi cette destination?

J’ai appris que la route 138 qui devait me diriger sur le PCT est fermée. Aussi mon plan est le suivant:

– train de Klamath  Falls à Chelmut

– prendre la route 9772 qui m’amène à Miller Lake (13 miles)

– dormir au campground du lac

– samedi parcourir les 3 miles qui partent de ce lac jusqu’à la jonction avec le PCT au mile 1863.4.

Mon plan à mes yeux est le bon. Cependant c’est sans compter les 5 h de retard du train. Il était prévu à 8h17, il est arrivé à 13h05! En plus il n’est pas rapide.

Je suis donc arrivée vers 15h à Chelter au lieu de 10h.😣

 

Mon train à petite vitesse
Assise dans le train je dispose devant moi une photo de Crater Lake que je ne verrais pas cette année car c’est l’endroit victime du feu😢
Lot de consolation: je regarde le beau paysage depuis mon siège. Le train est si lent que j’ai le temps de compter les vaches d’un troupeau 😁
Klamath Falls Lake. Au loin les montagnes du parc de Crater Lake… snif
Mount Thielsen classé parc naturel
Région de volcans
Thielsen Mount appelé aussi Ice Cream Cone à cause de sa forme de glace (cône renversé)
Mon bivouac au campground est sympa avec vue sur Miller Lake
Les eaux du lac sont calmes le soir
Vue du train
Vue du train
En montant la route 9772 en direction de Miller Lake
On the 9772 road

 

 

SAMEDI 12 AOÛT: du lac Miller 3 miles à la jonction avec le PCT au mile 1863.4 jusqu’au mile 2888.1. C’est ma plus grande distance parcourue depuis mon départ Le 20 avril:

27.7 miles soit 42.5 km! Même pas mal.

HÉLICOPTÈRE!

Très jolie étape qui alterne entre forêts et crêtes avec vue sur des montagnes enneigées. Je sens l’odeur du feu pas loin.

Déception ce matin: je retrouve des hikers vus 2 jours plus tôt qui me disent que la route 138 est de nouveau ouverte, depuis ce matin. Oh mince alors! C’est donc 18 miles que je n’ai pas parcourus! Moi qui croyais avoir le good plan! En plus je ne connaîtrais pas le plus haut point du PCT à 7573 pieds qui se trouve sur ces fameux 18 miles!😩. Une fois en-dehors des villes où il est possible d’avoir du réseau, je me rends bien compte que je suis coupée de toutes possibles nouvelles! Toutefois, en l’absence d’informations, mon plan était le meilleur.

A ma pause déjeuner à Windigo Pass je vois des pompiers avec leurs véhicules. Que se passe t-il? Commence alors le balai incessant d’un hélicoptère d’un lac où il puise de l’eau au foyer d’incendie au-dessus de ma tête. L’incendie est à Windigo Peak. Toutefois le feu n’atteint pas le PCT.

A Windigo Pass il y a une water cache et dans une boîte plastique… des lunettes pour observer l’éclipse qui aura lieu à 10h le 21 Août! Ils pensent à tout ces trails Angels🙂

Ce soir bivouac à Summit Lake. Beaucoup de lacs en Oregon.

Miller Lake à 6h du mat
Calme, à cette heure là les campeurs dorment encore et ne troublent pas la quiétude des lieux. J’aime ces instants. Tous les matins j’ai cette tranquillité qui m’apaise
Ça y est j’ai parcouru les 3 miles du lac Miller à mon cher PCT. Toujours aussi calme le lac, les campeurs dorment encore
Douche sur laquelle la vie reprend. Remarquez le petit pin
La vie sur la mort
Jolies baies rouges. Comestibles? Je ne sais pas donc je ne goûte pas. Don’t touch!
La mousse sur les troncs d’arbres n’est pas la même qu’en Californie. Pas le même vert « fluo », et pendante
Troncs serrés couverts de mousse
Mousse tombante. Tiens ça me donne une idée pour les jours à venir😁
L’hélicoptère avec son ballon d’eau
À travers les nombreux arbres je peux entrevoir des cimes

.
Voyez-vous la fumée de l’incendie grise-marron ?
Suis pas mal dans ma petite tente n’est-ce pas ? Summit Lake
L’incendie est sur ce sommet: Windigo Peak
L’arbre qui mange le balisage PCT
.
Summit Lake
.
.
..

 

 

DIMANCHE 13 AOÛT: du mile 1888.1 à la jonction pour Chelter Cove Resort au mile 1904.1 puis 2,4 miles (AR PCT > Chelter Cove Resort), puis reprise PCT jusqu’au mile 1909 à Upper Rosaly Lake. Total des miles du jour: 23.7… vous me suivez?

L’arrêt à Chester Cove Resort a pour but d’appeler Dom pour définir le contenu de mon dernier colis (ça sent la fin du PCT), faire des courses pour 4 jours, recharger les batteries (solaire et moi 😁).

Remarque: c’est la première journée où j’ai froid en marchant (excepté en avril/mai lorsque j’ai marché dans la neige).

6 h du mat. Calme plat
Entre nuages et fumée je ne sais plus!😣
Nuages en haut? Fumée en bas?
Ici la bruyère est différente de celle de Californie. La même qu’en France
Blueberries? Quand on n’est pas sûre, don’t touch! No eat!
J’aime les verts des forêts de l’Oregon
.
Ici les symboles montrent que le PCT est piste de ski Nordique l’hiver (remarquez la hauteur du losange bleu car ici l’hiver il y a plusieurs mètres de neige et le balisage doit être visible). Le sigle PCT est beaucoup plus bas pour les hikers l’été après la fonte des neiges
Marina à Chester Cove Resort
Marina
Ne vous avais-je pas dit que la mousse me donnait des idées? Pffttttt… 4 mois de vie sauvage, il est beau le résultat!   J’attends vos commentaires sur mon blog, sinon c’est pas glop!
Entre nuages et fumée j’hésite
Fumée en bas? Nuages en haut?

 

 

LUNDI 14 AOÛT: du mile 1909 au mile 1935.8

FROID ET GIVRE

Tenue de circonstance aujourd’hui car il fait froid: sweat en Mérinos, coupe-vent et gants.

En haut de Maïden Peak à 2379 m, c’est givré.

Pause déjeuner à Charlton Lake en charmante compagnie. Alors que je suis assise auprès de l’eau, j’entends un bruit dans les buissons à 2 mètres de moi. Je tourne la tête et vois alors 2 serpents noir avec des rayures jaunes dans le sens de la longueur. L’un  le diamètre d’une chambre à air de vélo, l’autre plus fin est vif. Je n’aime pas leur compagnie. Cependant je prends le temps pour plier les gaules, je ne panique pas. Il vient alors l’idée pour le plus petit de se baigner. Ça nage bien un serpent. Il plonge la tête en remuant sa queue en-dehors de l’eau. On dirait qu’il joue. Je sors mon téléphone pour le filmer mais trop tard il plonge et je le perd de vue définitivement.

Après cette pause j’évolue sur Charlton Butte ravagée par les flammes il y a des années. À part quelques fleurs, rien n’y a repoussé.

Je croise dans l’après-midi une Française qui m’informe d’une nouvelle fermeture du PCT. Cela m’oblige à quitter le chemin au mile 1950.1. De cet endroit par un chemin de 1.2 miles je serai détournée à Elk Lake Resort.

Tapis de mousse. Eh oui Florence j’ai toujours cet amour des mousses!😁

 

MARDI 15 AOÛT: du mile 1935.8 au mile 1950.1 sur le PCT puis 1.2 miles jusqu’à Elk Lake Resort. Après auto-stop jusqu’à Bend où je choisis de dormir (cowboy camping dans un jardin).

Aujourd’hui je pense à mon père trop tôt disparu: il aurait 77 ans.

Fermeture obligatoire du PCT
Pas de chance: PCT Nord fermé
Elk Lake Resort
Ici, sports nautiques
Marina du lac
Rares plaines
Ce paysage me fait penser à une scène du film WILD

 

MERCREDI 16 AOUT: quitter Bend est l’objectif du jour.

Ah oui au fait, l’autre jour je vous disais avoir vu des serpents bleus. Eh bien j’ai la réponse à ce mystère. C’est mon cousin Christian qui me l’a dit: j’ai traversé le pays des Stchroumps. 😁😁😁 C’est vrai ils sont vraiment de ce bleu là mais dorés.

19h: bon ben… comment dire?…. Je ne quitte pas Bend aujourd’hui.

15h: En allant prendre mon bus je suis tombée sur le trottoir. Quand je dis tombée je suis gentille. Je dirais plutôt que je me suis vautrée, comme un gros sac. C’est quoi ces trottoirs tordus? C’est qui le maçon que je lui botte le derrière? C’est un trottoir fait de plaques et elles ne sont pas de niveau😣

Bref, lors de ma chute ma tête a heurté le sol … aïe… bobo. J’ai perdu mes lunettes. Comme je saigne un homme vient à mon secours. Il m’aide à me relever et en profite pour écraser mes lunettes. Comme ce brave homme pèse au moins 150 kg mes lunettes n’ont aucune chance de s’es sortir! Je les récupère et ne me rends pas compte qu’il manque un verre. Il me conduit dans une clinique en urgence. Il me faut payer 185$ si je veux des soins. Bien sûr que j’en veux, j’ai du sang qui coule le long de ma joue et mal à la tête.

15h30:

Je suis dans la salle d’attente depuis 10 mn et j’entends mon prénom « Sophie ». Depuis quelques mois on m’appelle Kimbi. Ça fait drôle de se rappeler son véritable prénom!

Ici on appelle les gens par le prénom?

L’infirmier se présente par son prénom.

Le docteur arrive et se présente par son prénom lui aussi! C’est habituel en Amérique Il s’appelle donc Brian. Lui et l’infirmier sont super sympas, heureusement à ce prix là! Questionnaire médical, prise de ma tension artérielle, température, désinfection  de la plaie à l’œil gauche.

6 points de suture plus tard je sors soulagée par le résultat de l’examen médical… et de 185$.

17h15: C’est en voulant mettre mes lunettes au moment de partir que je me rends compte qu’il manque un verre. Je pars sur les lieux de l’accident, retrouve les traces de sang qui m’indiquent l’endroit exact de ma chute et après quelques cercles dans le secteur je retrouve le verre tant convoité. Il est sale et abîmé mais j’en ai besoin. La secrétaire de Brian m’avait donné l’adresse d’un opticien. J’y vais en vitesse car ça ferme à 18h.

Voilà, j’ai retrouvé mes lunettes (plus propres qu’avant), je retrouve le chemin de l’hôtel que j’ai quitté en début d’après-midi.

19h: Ce soir je dois trouver une âme charitable pour partager une chambre parce-que la nuit dernière je n’ai pas fermé l’œil de la nuit en cowboy camping dans le jardin de l’hôtel. En effet l’hôtel est situé près d’une Hwy et d’une voie ferrée. Le trafic toute la nuit m’a empêché de dormir. Finalement j’ai trouvé un canap 2 places pour dormir, petit mais confortable tout de même et surtout pas dehors.

Je suis épuisée mais c’est pas bien grave. Ça ira mieux demain.

Je dois juste rester vigilante dans les 24h qui suivent. Au moindre symptôme (nausées, vomissements, trouble de la vision) j’ai promis à Brian de filer aux urgences. Dans 7 jours je dois trouver un Docteur ou un infirmier pour ôter les fils. Pffftttt! Comme si le PCT n’était pas assez dur comme ça! Je serai où dans 7 jours? Peut-être à Cascades Locks dernière ville de l’Oregon?

Voilà le résultat: 6 points de suture, œil poché au beurre noir et gonflé ! Pas glop!

 

JEUDI 17 AOÛT: repos + trajet par bus jusqu’à Sisters + trajet en pick up jusqu’à Olalie Lake

Matin: repos à Bend

15h45: bus jusqu’à Sisters

16h13: arrivée à Sisters

19h30: Russ un trail angel vient nous chercher en pick up (nous sommes 6) et nous monte à Olalie Lake.

En route, à travers la vitre du véhicule, j’aperçois les fumées des incendies.

Nous arrivons à Olalie Lake très tard aussi nous ne partirons sur le PCT que demain.

 

 

VENDREDI 18 AOÛT: du mile 2043.1 au mile 2062.1

Ce matin près du lac Olalie, le Mont Jefferson est majestueux! Il se reflète dans l’eau.

Je vois encore de la fumée d’incendie.

Aujourd’hui je me sens fatiguée. Aussi à 15h15 je décide de m’arrêter au mile 2062 à Warm Springs River. Je ne marche finalement que 19 miles.

Fumées
Au moins 2 brasiers

 

SAMEDI 19 AOUT: du mile 2062.1 au mile 2085.4

Nuit agitée! Un ours est venu près du campement (probablement attiré par l’odeur de notre nourriture) une première fois vers minuit, une seconde fois vers 1 h du mat.

Heureusement nous sommes 5 hikers et à force de tapage, de lancements de projectiles divers et variés, à l’aide de nos lampes frontales aussi nous avons réussi à le faire partir définitivement de notre bivouac.

Non content d’être détourné de son objectif premier (manger notre maigre pitance), ce vil coquin s’en est allé au campement voisin, de l’autre côté de la rivière! Nous entendons et voyons les autres hikers agiter également leurs lampes et taper avec leurs bâtons de randonnée sur le sol pour se débarrasser du gourmand.

Malgré ce divertissement nocturne j’ai très bien dormi et suis en meilleure forme que hier.

Ce matin le tracé m’amène sur Tymothy Lake. Très beau. Je tourne le dos au Mont Jefferson. Le Mont Hood se dessine au loin.

Bonjour petit écureuil. Avez-vous déjà entendu le drôle gloussement d’un écureuil? C’est très joli et amusant
Je ne sais pas ce que c’est mais c’est beau
Entre les forêts quelques prairies
Petite anse de Tymothy Lake

Ma rencontre du jour: un crapaud je CROA 😜
Tiens! Des amoureux dans les parages
Nuage accroché sur le Mont Hood
Eaux limpides et claires de Tymothy Lake

 

DIMANCHE 20 AOÛT: du mile 2085.4 au mile 2106.4

J’approche d’un endroit extrêmement populaire: Timberline Lodge. C’est au Mont Hood. À son approche j’évolue sur un terrain dénudé au sol sablonneux. Une chanson me vient à l’esprit: « 1 pas en avant… 2 pas en arrière… » C’est difficile. MAIS la vue est dégagée et magnifique! Alors ne pas se plaindre.😝

Je choisi volontairement de ne pas m’arrêter pour le lunch à Timberline Lodge pour 3 raisons:

1) les parkings sont pleins de voitures (nous sommes à la veille de l’éclipse tant attendue) ce qui veut dire des gens, beaucoup de gens, donc un service lent j’imagine

2) j’ai suffisamment de nourriture dans mon sac lourd donc pas besoin de manger à cet endroit

3) j’ai encore du chemin à faire avant mon bivouac du soir.

Aujourd’hui je peux prendre une alternance: Ramona Falls. C’est mon choix et je ne regrette absolument pas ce détour d’autant que cela ne rajoute pas de miles et c’est le même dénivelé que sur le PCT. De plus le chemin de Ramona Falls est jalonné de mousse et je ne résiste pas à l’appel de la mousse… hein Florence !😜

Mont Hood
.
.
.
Chemin qui mène à Ramona Falls
.
.
Nombreuses mousses le long du chemin
Ramona Falls
Traverser sans tomber surtout. Be careful!

 

LUNDI 21 AOÛT: du mile 2106.4 au mile 2128.2

L’ECLIPSE

Magnifique étape avec plus de vues dégagées que ces derniers jours. Plusieurs sommets de l’Etat de Washington sont visibles. Je suis maintenant de l’autre côté du Mont Hood.

Vers 10h30 j’ai trouvé un endroit pour observer l’éclipse. Avec mes belles lunettes c’était magique. 90 ans que l’Amérique n’avait pas vu ça!

Pourtant un feu brûle pas loin. Au mile 2125.1 un gardien armé est posté pour indiquer aux hikers les possibilités de bivouac. Je peux dormir au lac Wahtum comme prévu mais pas au campground qui est fermé. En effet un hélicoptère vient puiser de l’eau à cet endroit pour tenter d’éteindre l’incendie. Depuis mon bivouac je peux l’observer.

Une vallée me sépare de l’incendie
Incendie au loin
Devant moi l’état de Washington
De nombreux sommets m’attendent
La petite chaussure voyageuse s’est baignée et dormira près d’un petit lac: Wahtum

 

MARDI 22 AOÛT: du mile 2128.2 au mile 2144.6 à Cascade Locks

DERNIERS PAS DANS L’OREGON!

Pas pressée ce matin car peu de miles à parcourir et jolie forêt avec des couleurs incroyables. Le sol ici est moins acide car il y a d’autres essences que des résineux. Aussi je vois des noisetiers, des érables, des pins… puis des fougères, des framboisiers, de la mousse et quelques fleurs.

La descente sur Cascade Locks est longue et difficile car il y a beaucoup de rocailles qui bougent sous les pieds. Je respire plus de fumée que les autres jours. Il faut dire que je suis proche de l’incendie.

J’arrive au fameux Bridge of the Gods. Là, comme Sheryl STRAYED dans le film, je me retourne en espérant voir un renard… mais non.🙂 Maître Goupil n’est pas là.

Je file m’installer dans le jardin de Shrek un trail angel puis vite je vais au Post Office où m’y attend le dernier colis envoyé de France par Dom. J’ai bien regardé où je mettais les pieds pour ne pas tomber. À mes dépens j’ai appris que c’est dangereux la ville.😉

J’ai trouvé aussi un Hiker qui s’est improvisé infirmier pour m’ôter mes fils de suture… dans des conditions déplorables d’hygiène, avec un ciseau qui ne coupait pas. Bon, qu’importe l’outil, finalement avec un coupe-ongles ça marche aussi. Après au moins 30 mn d’acharnement sur ma pauvre face, me voilà libérée des fils.

La dernière forêt d’Oregon que je traverse au Mont Hood est la plus belle jusqu’à ce jour. Pas pressée d’en sortir

Ça y est me voici en vue de Cascade Locks le long de la Colombia River
Couleurs d’automne avant l’heure
Œil dans un tronc mort
Ce n’est pas un nuage dans la vallée mais la fumée d’un incendie
Ce chemin qui fait mal aux pieds

 

 

MERCREDI 23 AOÛT: repos à Cascade Locks

Je voulais partir ce soir mais j’ai pris du retard avec la mise à jour du blog à cause d’une connexion Internet lente aussi je recule mon départ à demain vers 17h après mon repas du soir. Eh oui je mange à des heures indécentes!

 

 

 

 

 

LA PETITE CHAUSSURE VOYAGEUSE: partie 7

BONJOUR TRISTESSE

Aujourd’hui 30 JUILLET avant de continuer mon carnet de voyage, je rend hommage à mon amie Tree (vous vous rappelez que nous nous sommes rencontrées à Cabazon avec Brent et Kelley). Elle était portée disparue depuis plusieurs jours. J’ai tenté à maintes reprises de l’avoir au téléphone. Son corps a été retrouvé ce matin. Elle s’est noyée dans une rivière au mile 977 du PCT alors qu’elle randonnait seule.

Je suis extrêmement émue, ma peine est immense. Les photos ci-dessous sont belles et montrent sa jeunesse, sa beauté et sa joie de vivre.

Elle avait 27 ans.

Je pense à sa famille et leur adresse mes condoléances.

 

A la library de Acton
A casa de Luna
Avec notre ami commun Markus
Elle aimait manger
Tree enlace un arbre, sa famille Comme elle disait

Nous 2 au mois d’avril
Mont San Jacinto auprès d’une trail magic
Avec nos amis de Chicago Brent et Kelley
Courageuse Tree
Nos ombres Chinoises: Markus, Tree et moi

AU REVOIR MON AMIE

——————————————————-VENDREDI 28 JUILLET: toujours à Tahoe Lake

LE RATON-LAVEUR

J’ai une voiture pour 3 jours. Aujourd’hui donc j’ai prévu: activité tyrolienne ce matin et tour du lac Tahoe cet après-midi.

Téléphérique qui me monte au sommet pour mon activité Tyrolienne
Vue sur le lac
Télésièges pour atteindre le sommet
Plateforme d’où part la Tyrolienne
Je suis prête
La vue est splendide depuis la plateforme de décollage
L’arrivée en bas
L’après-midi: la petite chaussure voyageuse en voiture

Sur cet îlot vécu un ermite
Propriété au bord du lac: il y a beaucoup de villas luxueuses
Eaux claires du bord du lac
Cascade se jetant dans Tahoe Lake
Même cascade
Queue d’un raton laveur
Raton laveur sur le toit de mon hostel
Maison de l’ermite

 

SAMEDI 29 JUILLET: un petit tour à Yosemite NP

J’AI VU LE LOUP!

Comme j’ai une voiture pour 3 jours je pars en compagnie de Annette mon amie Hollandaise rencontrée il y a quelques jours pour Yosemite National Park.

En milieu d’après-midi nous avons la chance de voir un loup. Il partait sans se presser. Il était de couleur gris clair. Quelle beauté!

Half Dome dans Yosemite
Cairns

 

DIMANCHE 30 JUILLET: 2ème jour à Yosemite

Nous récupérons mon colis à Kennedy Meadows et faisons un petit tour à Sonora Pass.

C’est aujourd’hui que j’apprends par Markus la mort de Tree. Nous sommes effondrés de chagrin.

Orage à Sonora Pass
L’orage nous oblige à écourter notre ballade
Nous rentrons sur Tahoe Lake

 

 

LUNDI 31 JUILLET: du mile 1092.3 au mile 1079.3

MARMOTTES!

C’est en compagnie d’Annette que je repars tardivement sur le PCT.

Finalement je décide de marcher tout de même un peu en Sierra: nous avons l’intention de marcher de Echo Lake à Sonora Pass. C’est une portion non difficile car pas de rivières dangereuses. Nous savons par contre que nous aurons de la neige.

Nous partons vers midi aussi nous ne marcherons que 13 miles au cours de l’après-midi.

C’est les mains bandées « façon moufles » que je démarre. En effet je souffre d’un problème aux tendons des 2 annulaires. Cela est dû à l’usage intensif des bâtons de randonnée. Je remercie Benoît pour ses excellents conseils.

Condamnée aux mains bandées jusqu’à la fin du PCT😔😬 Ce n’est pas facile à mettre en place et comme je mets souvent les mains dans l’eau (pour filtrer l’eau que je bois), les bandages ne tiennent pas toujours
2 grasses marmottes
.
Annette dans la plaine
C’est dans cette plaine que nous établissons notre campement
La petite maison dans la prairie

 

MARDI 1er AOÛT: du mile 1079.3 au mile 1053.2

PLUIE, ORAGE

L’orage qui gronde aujourd’hui nous obligera à marcher plus de 26 miles afin de trouver le bon endroit pour dormir. Malgré ces difficultés l’étape est merveilleuse avec alternance de décor lunaire, aride et décor Alpin.

 

MERCREDI 2 AOÛT: du mile 1053.2 au mile 1030.8

Journée orage sec: pas d’éclairs, juste des grondements, pas de pluie.

Comme les jours précédents nous montons à plus de 9000 pieds.

Couleurs à 6h du matin

 

JEUDI 3 AOÛT: dernier jour en Sierra, du mile 1030.8 au mile 1016.9 à Sonora Pass

Aujourd’hui nous montons à l’assaut de Sonora Peak. Cette montée est longue, ponctuée de traversées de rivières MAIS nous avons la chance de jouir d’une vue splendide au sommet. D’ailleurs nous y prenons avec plaisir notre déjeuner. Pour couronner le tout nous avons du réseau. Aussi j’ai la joie d’appeler Dom qui de son côté se prépare à partir en vacances. C’est le bonheur 😊

Toute proche, la High Sierra don’t je n’ai vu qu’une partie
Beaucoup de longues plaques de neige aujourd’hui
Hight Sierra
Souvent les pieds dans l’eau
C’est le pied à l’heure du lunch
Annette à Sonora Peak
Le bonheur d’être arrivée à Sonora Peak
Cet après-midi, il nous fallut contourner par le bas cette plaque de neige. On voit la trace à suivre mais le terrain étant friable sous nos pieds par endroits, le risque de glisser était important. C’est raide et avec le poids du sac, le risque de tomber était réel
Personne ne passe une telle plaque de neige: trop haute (+ de 3 m de haut) et trop pentue, d’où notre contournement
Ce soir la petite chaussure voyageuse dormira dans un lit

 

VENDREDI 4 AOÛT: zéro day

Journée auto-stop jusqu’à Ashland en Oregon, terminé la Californie

Hier, après être arrivées à Sonora Pass nous avons fait de l’auto-stop pour nous retrouver vers 18h à Sonora. Il était trop tard pour continuer l’auto-stop jusqu’à Ashland. Alors que nous étions sur un parking de grande surface nous entammons la discussion avec une dame et lui demandons si elle connaît un hôtel pas cher. Par chance elle peut nous accueillir. Voilà notre nuitée trouvée pour 50$ la chambre. Nous partageons la même chambre donc divisons les frais. Notre hôte se nomme Marylène. Elle nous offre de partager le dîner avec elle.

Aujourd’hui, pour 50$ Marylène nous amène à Sacramento par la route touristique. Nous voyons ainsi une petite cabane dans laquelle vécut Mark Twain l’écrivain. Il y séjourna 3 mois.

C’est ici que l’écrivain Mark Twain trouva l’inspiration pour prendre des notes. Il écrira ensuite « Jumping Frog of it »
Marylène notre hôte et chauffeur ce matin, et Annette

Nous arrivons à l’heure du lunch à Sacramento et nous régalons dans un excellent restaurant Chinois.

A 14h nous sommes placées un peu avant l’interstate 5, la route qui doit nous conduire à Ashland. L’attente fut longue, à peu près 2 h. Ah! Dans les grandes villes, ici nous sommes dans la capitale de la Californie, l’entraide n’existe pas. Je regrette la vie plus simple sur le chemin. Finalement un homme avec un pickup s’arrête et se propose de nous sortir de la ville et nous déposer à un endroit où l’auto-stop marchera à coup sûr. Nous acceptons avec joie son offre.

Vers 17h30 environ nous sommes à Marysville. Nous tendons notre pouce avec notre carton indiquant notre destination désirée, en l’occurrence Ashland d’un côté et Redding de l’autre. Nous sommes à une station service. Un homme s’approche et se propose de nous conduire en Oregon.

Nous avons l’agréable surprise de monter à bord de son véhicule: un splendide camion!

Un Peterbilt tout neuf! Il a tellement de puissance que nous doublons tous les autres camions!

David notre chauffeur nous dit que ce camion peut rouler à 98 miles à l’heure (160 km/h)!

Il est si beau qu’il a fait 2ème à un concours de beauté (je parle du camion😁)

Quel confort incroyable! Nous avons de la chance.

Vous trouvez étrange que je m’extasie à propos d’un camion? C’est mon côté masculin prononcé qui s’exprime. Je ne l’ai dit à personne je crois, mais aujourd’hui je vous révéle un secret: j’aimerais savoir conduire des gros camions.

Nous arrivons finalement à destination vers 22h30 chez Dami une amie d’Annette. Nous sommes accueillies comme des reines.

Il est pas beau mon camion ?
David notre super chauffeur
Annette à côté de David
Et moi derrière sur le lit. Voyageuses de 1ère classe
Avec tous ces boutons on se croirait dans un cockpit

 

SAMEDI 5 AOÛT: zéro day à Ashland

Je suis obligée de rester ce week-end end chez Dami car le Post Office étant fermé je ne peux récupérer mon colis de ravitaillement que Dom m’a envoyé de France.

De plus, je dois refaire tout mon plan de marche en Oregon car il y a de nombreux incendies et des parties du chemin sont fermées. Décidément le PCT ne se laisse pas faire cette année.

Ashland est réputée pour son grand festival Sheakspeare. C’est aussi une ville thermale.

Dami, Annette et moi sommes dans le jardin Japonais du parc du centre ville d’Ashland
Café populaire de la ville: parasols en terrasse
« The black sheep » autre place populaire
Hôtel luxueux: le nom  » Ashland Springs Hotel  » rappelle que nous sommes dans une ville thermale. Nous pouvons boire de l’eau ferrigineuse à différents robinets, notamment dans le parc du centre ville (comme à Vichy)
Magnifique maison qui date de 1886. Petit détail: il y a des vitraux sur la porte de garage!
Une maman et son Bambi dans un jardin de la ville. On ne voit qu’un bébé mais elle en a 2
Ce soir apéro en terrasse chez Madi. J’ai aussi la chance de manger pour la 1ère fois un dessert typiquement Américain, le fameux HOMEMADE ROOT BEER SYRUP à base de SASSAFRAS préparé par Dami.                                                                        Belle vue n’est-ce pas? Ne vous méprenez pas, il faut 5 heures pour monter là-haut à pieds!

 

 

.

 

DIMANCHE 6 AOÛT: zéro day à Ashland car je dois patienter jusqu’à demain matin 9h l’ouverture du Post Office. Le Hiker est patient. Comme mon VISA expire dans 2 mois 1/2 et d’après mes calculs (sous réserve des conditions de fermetures du PCT à cause des incendies) j’ai encore 934.8 miles à parcourir donc 45 jours de marche effectifs. Le luxe, je pourrais même prendre encore quelques zéros days!

Demain un membre du PCTA va faire un résumé détaillé et réel de la situation des incendies car beaucoup d’infos et contre-infos circulent.

Ainsi soit je pars demain assez tard sur le chemin, soit je pars mardi matin de bonne heure.

Après-midi plage au bord d’un lac avec pique nique. Celui-ci fut malheureusement écourté à cause d’une tempête de sable subite. Même pas le temps de finir mon Vaqueyras! 😩

Tempête de sable

Puis visite du cimetière des 1ers immigrants à Ashland.

Pour finir, après la nature un peu de culture.

Danse Cambodgienne

LA PETITE CHAUSSURE VOYAGEUSE: partie 6

MERCREDI 5 JUILLET: du mile 1498.7 au mile 1485

C’est seulement à 12h30 que j’arrive sur le PCT. En effet il me fallait aller au lavomatique, au post office, à la Maison Nationale des Forêts et ensuite faire de l’auto-stop. Donc petite après midi de marche.

C’est sans Gérard, blessé, que je pars. Peut-être nous reverrons nous? Je l’espère.

Je vois mon 2ème ours. Sur la photo il faut zoomer pour le deviner mais je ne me suis pas approchée. Il était je pense à 40 m. Trop occupé à fouiller dans les buissons il ne m’a même pas entendue, ni vue d’ailleurs. Heureusement car mon bivouac est à 1 mile environ et comme je n’ai pas de boîte anti-ours c’est mieux ainsi. Par prudence je vais attacher mon sac de nourriture dans un arbre loin de ma tente.

Ce soir je livrerais encore bataille contre les moustiques.

L’ours est bien sur la photo SI SI je vous l’assure. Au dessus du tronc d’arbre le plus haut

 

JEUDI 6 JUILLET: du mile 1485 au mile 1461.4

Première sieste de ma vie! C’est à noter dans mon calendrier. À ma pause lunch, à l’ombre, près d’un ruisseau, armé de ma moustiquaire de tête car il y a des milliers de moustiques, je m’adosse à mon sac à dos et m’endors presque 15 mn! C’est énorme! Faut croire que je suis fatiguée.

Tiens????? 3 serpents aujourd’hui. Ça faisait longtemps! Fins, argentés rosés sur le dessus, vert en dessous: ils sont plutôt jolis.

Le sentier longe la magnifique Mc Cloud River couleur émeraude (comme le Verdon en France).

Mac Cloud River couleur émeraude
Chevreuil pas farouche l’animal

 

VENDREDI 7 JUILLET: du mile 1461.4 au mile 1438.1

Alors que je me suis couchée hier soir seule sur un emplacement prévu pour 1 seule tente, j’ai vu des hikers s’installer au fur et à mesure de la soirée. C’est le grand nettoyage, le branle-bas de combat. Mais que font ils? Au réveil c’est pas moins de 9 tentes que je compte. Voilà l’explication du vacarme.

A 5h du matin 2 chevreuils traînent autour des 9 toiles. Pas peur. Pas envie de partir. Ils nous observent.

Dans la journée je traverse quelques zones moins ombragées car ici l’exploitation forestière est énorme.

Journée parfumée par les nombreux lys qui bordent le chemin. Ils n’ont pas la même odeur que dans nos jardineries. Moins forts et parfum plus frais.

Ce soir à mon bivouac je suis encore sur un emplacement 1 tente mais ce soir je resterais seule. Où sont les 9 autres tentes? 😁

Multiples fleurs au bord du chemin. J’aime les fleurs vous l’aurez compris
Au loin toujours le Mont Shasta
J’y étais! Avec le doux parfum des lys

 

SAMEDI 8 JUILLET: du mile 1438.1 au mile 1415.9

CASCADES

Journée magnifique et rafraîchissante. Seul bémol: le manque d’ombre, ce qui rend l’après-midi difficile. C’est l’été Californien avec le vent chaud qui souffle. Imaginez: c’est comme un sèche cheveux qui m’arrive sur le corps. Attention au coup de chaleur. Du coup je m’arrête auprès d’une cascade et y reste au moins 2 h.

Aujourd’hui j’ai vu 3 cascades. De l’une, haute de 129 feet, suinte de l’eau des parois. Son nom: Burney Falls.

Je suis passée par le barrage de Pit Number Three Dam.

Au réveil ce matin je regardé la lune qui m’a empêchée de dormir
Cheval à l’attache. À côté de lui d’autres chevaux et mules attendent que les bénévoles qui entretiennent le PCT les rejoignent
Chevaux de bât: dans les caisses sur leurs dos il y a des outils dont des tronçonneuses
2 mules
.

Petit rappel des distances
1ère cascade
2ème cascade
3ème cascade: Burney Falls
Explications écrites pour comprendre la formation de Burney Falls
Sur cette tranche d’arbre: quelques dates et évènements Américains notés pour montrer l’âge du vénérable pin
Beaucoup de grands chemins rouges: c’est de la roche volcanique. Roche très présente ici
Barrage Pit Number Three Dam
Informations écrites
Puissance des eaux lâchées par le barrage
Lac sur la Pit River

 

DIMANCHE 9 JUILLET: du mile 1415.9 au mile 1407.2

Peu de miles aujourd’hui car arrêt prévu dans un ranch: Burney Mountain Guest Ranch. Super place que je recommande à tous les hikers.

J’ai du réseau aujourd’hui, j’ai donc des nouvelles de Gérard. Il doit se reposer 5 jours à Mount Shasta City car il a ses muscles de jambe abîmés suite à sa chute. Je ne suis pas sûre de le revoir. Je suis vraiment désolée pour lui.

Je continue donc seule.

Encore un rappel des miles du PCT: là où j’en suis ce jour
Nom d’une water cache
À boire et à manger à cette water cache. Merci trails Angels!

Le Ranch où je campe: Burney Mountain Guest Ranch
Petite boutique sur place
Emplacements pour camper
L’intérieur du ranch
Eh oui! J’ai bien droit à un peu de confort de temps en temps
Hikers barbotants ou bronzants
Oui oui oui. Joli luminaire n’est-il pas? Bon bref je préfère ces jolis bois sur les têtes des cerfs bien vivants
Cerfs en ville. Je préfère ceux que je vois tous les jours dans la nature

 

LUNDI 10 JUILLET: du mile 1407.2 au mile 1391

Après un copieux breakfast au Ranch (œufs, bacon, 3 pancakes avec du beurre et du sirop de  blackberries) je repars sur le PCT à 8h.

Je trouve un chemin difficile car beaucoup de roches volcaniques qui tordent les pieds car instables.

Je rencontre Paul qui me prévient de faire attention car il y a des animaux dangereux ici. Je n’arrive pas à savoir s’il s’agit de pumas ou cougars.

Au bivouac du soir je retrouve Annette une Hollandaise rencontrée il y a 2 jours.

Le matin avant de quitter le Ranch je remarque que le chat Siamois de la maison a attrapé un lézard. Il joue avec. Va t-il le manger?
Chemin sur un champ de lave
Pêche en barque en famille. C’est un endroit paisible
Oies sauvages sur Baum Lake
Baum Lake
Terre rouge volcanique du PCT
Chardon au bord de Baum Lake
Sommets enneigés au loin
Je tourne définitivement le dos au Mount Shasta et fais face au Mount Lassen.
Usine hydroélectrique près de Baum Lake. Ici défense de camper car c’est une eau de source naturelle
Roches tord-pattes. Eh oui c’est bien là-dessus que je marche. Mes semelles vont-elles apprécier?

 

MARDI 11 JUILLET: du mile 1391 au mile 1370.9

Bad night! Moon!

J’avance toujours sur chemin volcanique. Nul doute je suis aux portes du Parc National Volcanique de LASSEN.

Tiens, un serpent jaune et noir aujourd’hui.

Ce soir je dors à Old Station. J’y fais mes achats de nourriture pour 4 jours. Par contre il n’y a pas de fuel canister! Je suis en panne sèche. C’est le drame! Comment chauffer de l’eau pour mon café noir du matin? Pour les nouilles Chinoises ou les mash patatoes à l’eau froide c’est possible MAIS MON CAFÉ DU MATIN!!!!😲😬

Couleurs à 5h du matin
Mont Lassen
La petite chaussure voyageuse regarde les montagnes avec moi
À l’aide des fiches ci-dessous aidez moi à trouver à quel animal appartiennent ces empreintes 🤔

 

MERCREDI 12 JUILLET: du mile 1370.9 au mile 1347.8

Autostop pour quitter Old Station puis me voilà de retour sur le chemin.

Peu de photos aujourd’hui car malheureusement je suis dans une zone ravagée par le feu, probablement les terribles orages de 2009.

Je rentre dans le National Park Lassen. Ici la bear canister est obligatoire suite à des attaques d’ours. En fait l’ours noir ne nous veut pas de mal, il est juste attiré par notre nourriture. En 2015 des hikers en ont fait les frais. Aussi pour calmer les ardeurs de l’ours du territoire et garder ma nourriture pour les 3 jours qui suivent je dors ce soir dans un campground qui possède des boites anti-ours.

Pause lunch auprès de Lower Twin Lake. Annette s’y baigne. C’est l’endroit où l’ours vole la nourriture des hikers. Ouf nous ne le voyons pas.

Je passe une rivière au fort courant. Le passage est balisé par des cairns de pierres. J’y arrive. Comme je sais Annette à très courte distance derrière moi je l’attends pour l’aider si besoin. Elle y arrive aussi. Nous finirons la journée ensembles.

Lower Twin Lake
La petite chaussure voyageuse se baigne à Lower Twin Lake
Oies
La rivière furieuse: Kings Creek
Cairn qui balise le passage de Kings Creek
Cairn de l’autre côté
Toujours le lac
Dans un parc National les chemins sont bien entrenus

 

JEUDI 13 JUILLET: du mile 1347.8 au mile 1325.5

MON 3ÈME OURS😁

Comme Annette est prête nous partons ensembles.

Dès l’aube voyons un cervidé près de sources chaudes. Nous atteignons très vite un lac d’eau chaude dans lequel il est fortement déconseillé de de baigner sous peine de cuire instantanément: Boiling Springsteen Lake. Je rappelle que nous sommes dans un parc volcanique. Par contre le geyser à côté du lac n’est pas actif aujourd’hui.

Comme Annette souhaite aller en ville (Chester) nous nous séparons et ce soir je campe seule avec pour compagnie un magnifique cerf.

Aujourd’hui je croise Trent du Wyoming qui fait le PCT avec des 2 mustangs. Il a un pistolet. Je le questionne à ce sujet. Il me dit que c’est pour protéger ses chevaux contre les cougars et pumas.

Ce n’est pas de la brume mais des sources chaudes. Il y a un cervidé
Lac d’eau très chaude
La largeur des troncs ici est impressionnante
Voici mon 3ème ours vu ce matin vers 6h30. Il s’est arrêté, moi aussi… (cela ne vous rappelle t-il pas l’épisode du renard gris en Californie du Sud?). Nous étions proches, peut-être 30 mètres? Un beau spécimen adulte.
Mount Lassen
La lune n’est pas couchée alors qu’il est 6 h du mat

 

VENDREDI 14 JUILLET: du mile 1325.5 au mile 1302.9

La Journée où je n’est rien à dire. Normale quoi. 🤐 Enfin, disons que j’ai tellement de jours de retard pour la mise à jour du blog que je vais faire plus simple 😏

AH SI! J’ai atteint la borne qui indique la moitié du PCT. Bon pour moi cela ne veut rien dire puisque j’ai marché dans le sens Sud-nord et que maintenant je marche dans le sens Nord-sud. Vous me suivez?😆

Je ne vois pas le Sunrise ce matin car j’évolue dans une sombre forêt. Par les interstices je le devine bien rouge.
Milieu du chemin au mile 1325
J’adore ces troncs couverts d’une mousse de couleur presque fluo, cela éclaircie les sous-bois
Je prends de l’altitude, je retrouve un peu de neige
Chemin bordé de lupins mauves
Jolies couleurs dans la prairie proche de mon bivouac
Mon bivouac à Cold Spring: ce soir là je vous confirme j’ai eue froid lors de ma toilette qui fut donc rapide

 

SAMEDI 15 JUILLET: du mile 1302.9 au mile 1284.3 (arrivée à Belden)

Journée normale, je vois beaucoup d’animaux, de fabuleux paysages. Je vois des bénévoles qui réparent le PCT endommagé par endroits. Bref TVB jusqu’au moment où la suite des MALHEURS DE SOPHIE arrive.

Nombreux passages de rivières, pieds mouillés en permanence. Ceci n’est pas mon malheur du jour, je m’en fiche pas mal d’avoir les pieds mouillés.

C’est à mon arrivée à Belden que le malheur arrive. En effet, au montage de ma tente, l’arceau de ma tente casse pour la 3ème fois. Je suis dépitée, désemparée, découragée. La gérante du Belden Resort fait alors appel à une trail angel, Brenda, qui vient me chercher et m’amène chez elle, à l’abri donc des moustiques pour ce soir.

Cela fait des jours que je tente d’avoir le fabricant pour faire marcher la garantie (je vous rappelle que cette tente a 2 mois d’existence car achetée à Idyllwild 400$).

Aussi Brenda se propose de les appeler en mon nom car je ne maîtrise pas la langue Anglaise pour me faire comprendre au téléphone. Nous sommes samedi, c’est fermé. Je pars demain avec ma tente impossible à monter. Elle appellera lundi matin. Je la contacterai jeudi à mon arrivée à Sierra City pour savoir la suite.

J’ai pour mission de trouver des branches d’arbre en Y tous les soirs pour installer ma moustiquaire du mieux que je peux avec les tronçons d’arceau non cassés qu’il me reste. Dur le camping dans ces conditions.

Sous bois aux nombreux lupins
Bonjour tout le monde
Arbre courbé à cause du poids de la neige tombée cet hiver
Nombreux arbres tombés sur le PCT: les bénévoles ont du travail cette année
Chantier de bénévoles
Joli nom de source. J’y prends ma pause déjeuner sans voir la queue d’un rattlesnake
Jolies fleurs que je ne connais pas
Ma descente sur Belden où plutôt descente aux enfers (référence aux malheurs de Sophie)
Belden Ressort

 

DIMANCHE 16 JUILLET: de Belden au mile 1284.3 au mile 1261

Pour quitter Belden j’entame une rude montée de plus de 12 miles. À 6h du mat je prends mon courage à 2 mains et je grimpe. Cet un endroit merveilleux. Un cervidé me suit depuis quelques minutes, tranquille, curieux. Je le filme et photographie. On dirait qu’il attendait cela? C’est drôle et tellement magique à la fois.

Pause déjeuner au dessus de Silver Lake.

Le reste du parcours est tout aussi beau et bonne nouvelle: ce soir je dormirais dans un vrai lit. En effet, des trails Angels ont collés une affiche sur un arbre proposant un hébergement. Ben ça alors pas besoin de chercher les arbres appropriés ce soir pour installer la moustiquaire. C’est encourageant pour moi.

Je suis reçue comme une reine ainsi que 4 autres hikers.

Excellent dîner, soirée auprès d’un feu de camp dans la propriété à déguster mes premiers Mashmallow au feu de bois. On m’y oblige me disant que c’est une tradition Américaine. Je me plie donc à cette fameuse tradition (1 biscuit tartiné des Mashmallow grillés, de carrés de chocolat, puis 1 autre biscuit sur le dessus). C’est bon en fait.

Les 4 jeunes garçons me laissent la seule chambre de la Hiker hut et s’installent sur la terrasse en bois pour faire du cowboy camping.

Les malheurs de Sophie sont bien vite oubliés sur le chemin
J’adore marcher en crête
Au loin sur le versant de l’autre côté on voit bien un chemin en zigzag. Ce n’est pas le PCT
Vue du sommet
Autre vue du même sommet
Un cervidé me suit
Étranges petites, toutes petites fleurs
Bonsaï naturel, environ 30 cm de haut
Aster
Des asters par milliers
Mousse fluo sur tronc
Trouvez le chipmunk sur la photo
Arbre cassé: dur la neige pour eux aussi
Difficulté du jour: passer un Mikado d’arbres tombés sur le chemin
Lunch à l’ombre au dessus de Silver Lake
Silver Lake et son île
L’annonce qui me permettra de dormir dans un lit. Merci Magic Trail😁
Feu de camp dans la propriété: dégustation de Mashmallow grillés. À gauche l’hôtesse de maison NANCY, en face les 4 garçons hikers

Derrière, la belle ´´cabin’´

Les lits des 4 garçons
La « cabin » de Terry et Nancy

LUNDI 17 JUILLET: du mile 1261 au mile 1238.9

Super breakfast chez Terry et Nancy: œufs bacon, framboises, mûres et pêches fraîches, pancakes au beurre servis avec du sirop d’érable, café noir à volonté.

Ce matin j’entends un ours mais ne le vois pas.

Lunch au bord de la grosse rivière Middle Fork Feather River.

Grosse montée cet après-midi: elle fait plus de 20 miles! Je n’en monterai qu’une partie, j’en garde pour demain.

Un bébé serpent à sonnette traverse juste à quelques cm de mes pieds. Il s’arrête sur le côté gauche en agitant sa petite queue toute neuve. C’est peut-être la première fois qu’il s’en sert?. C’est drôle le bruit d’un bébé, ce n’est pas fort. Il faut tendre l’oreille pour distinguer le bruit. Un adulte par contre cela s’entend de très loin.

Des bénévoles PCT s’activent pour faire tomber un arbre dangereux pour les hikers. Du coup je fais un détour de plus d’1 mile.

Mon arceau est réparé (pièce en allu verte) mais pas facile à transporter car je ne peux plus le plier entièrement. Ici j’essaye de l’accrocher sur mes bâtons de randonnée. Mais trop sollicités, cela ne tient pas
Ici mon arceau finalement dans mon sac mais il dépasse trop et je ne peux plus passer sous les arbres. Je peux le casser en m’accrochant aux branches
Mon portrait sur le tableau de Nancy, avec mon trail name.
Je suis en photo sur le tableau de Nancy, juste au-dessus de la petite chaussure voyageuse
Sur le chemin une bibliothèque ! J’ai cherché mais n’est pas trouvé de livre en Français. Dommage car je n’ai plus rien à lire et ça me manque

MARDI 18 JUILLET: du mile 1238.9 au mile 1217.2

90ème jour

Aujourd’hui encore belle journée avec de multiples fleurs: seringas, myosotis bleus et blancs, lys blancs parfumés et oranges non parfumés. Les sous bois sont magnifiques. Je monte 2 montagnes: Mont Etna dénué de végétation et Mont Gibraltar plus boisé et donc avec encore de la neige car elle ne fond pas.

Beaucoup de lacs sur cette étape.

Je rencontre encore des bénévoles PCT. Ils ont vraiment beaucoup de travail.

Lys orange recourbé non parfumé
La trace grise entre le ciel bleu et les montagnes c’est les fumées des incendies du coin. Je ne sais pas où ils sont localisés car ici aucune info.
Un chevreuil m’observe

 

MERCREDI 19 JUILLET: du mile 1217.2 au mile 1195.4 à Sierra City

Très agréable journée ponctuée d’une rencontre musicienne improbable.

Le matin j’ai croisé Dorian un Français que j’ai rencontré en Californie du Sud. Il a fait la Sierra Nevada et m’a avoué que c’était difficile. Par contre le pic de hauteur des rivières à été atteint il y a 15 jours déjà donc elles sont plus franchissables. Je ne sais pas si je vais aller en SN car il y a encore beaucoup de neige. Aujourd’hui j’ai croisé quelques dévers avec de la neige et je n’étais pas rassurée.

La fumée des incendies est encore plus visible aujourd’hui. Je me hâte de descendre la montagne pour rejoindre Sierra City et m’informer de ce qui se passe.

Depuis ce haut point j’observe un lac en buvant une bière fraîche. Une bière? Eh bien oui. Au sommet il y avait 3 jeunes garçons qui jouaient de la guitare, du banjo, de l’harmonica et chantaient. Ils m’ont proposé de m’asseoir avec eux et m’ont offert une bière bien fraîche. J’y suis restée 1h tellement j’étais bien. C’est toute la magie du PCT.
Hello everybody
Le bonheur est dans le pré

J’ai noté mon nom et mon pays d’origine sur le carton que les musiciens avaient préparé. Ce moment imprévu reste gravé à jamais dans mon cœur
Les lacets du PCT qui descend à Sierra City
Toujours cette fumée d’incendie
PCT sur Sierra Buttes
Papillon sur Coquelourdes
Pendant ce temps, à Saint Brieuc, Tymie attaque un orvet
On dirait de la brume mais il s’agit bien de fumée d’incendie

C’est pas Noël mais ce soir j’ai décoré mon sapin.
Joli travail Woody woodpiker
Les restes du repas d’un écureuil

 

JEUDI 20 JUILLET: zéro day à Sierra City

Brenda (de Belden, comme promis, a contacté MSR le constructeur de ma toile de tente et j’ai reçu aujourd’hui même un nouvel arceau. Pourvu qu’il soit plus solide! Ce n’est pas la même marque, il est plus fin.

J’apprends que les incendies dont je vois la fumée sont proches de Old Station. J’y étais le 11 juillet. Le feu n’est pas stoppé à l’heure où j’écris ces mots.

Hôtel où je me repose: Herrington Sierra Pines
Bassin aux truites de l’hôtel. Au menu ce soir: truite
Un joli Bed & Breakfast
L’église
Exemple d’architecture

 

VENDREDI 21 JUILLET: de Sierra City au PCT du mile 1195.4 au mile 1179.3.

Je quitte Sierra City à 8h30 donc j’ai prévu de marcher uniquement 16.1 miles.

Je n’ai que de la grimpette aujourd’hui, pas de descente.

Beaucoup de forêts et de rivières.

 

SAMEDI 22 JUILLET: du mile 1179.3 au mile 1155.8

Journée neige.

Navigation au GPS surtout en forêt.

Castle Pass: ça grimpe pour y arriver ensuite enfin un peu de descente.

Comme hier je croise des cavaliers.

Le soir je suis seule à mon bivouac et reçois une adorable visite surprise.

Couleurs du matin vers 6h
.
..
Petit chalet au nom de Peter Grubb Hut
C’est croquignolet comme dirait ma sœur Florence
.
..
Rocher d’escalade juste à côté de mon bivouac
Un homme s’active sur la paroi
Mon visiteur du soir: un chipmunk Très difficile à photographier car très vif et rapide
Celui-ci n’est pas farouche
Pris la main dans le sac: il fouille dans mes affaires

 

DIMANCHE 23 JUILLET: du mile 1155.8 au mile 1135.8

LUCKY DAY

Après à peu près 45 mn de marche j’arrive à Donner Pass. C’est une Station de ski fermée. Là je rencontre un trail angel prénommé Town Food qui me propose de m’asseoir et m’offre un café noir. Il y a de la nourriture à profusion. J’en profite pour manger des fruits frais car sur le PCT ça manque. Je reste là environ 1 h car cela me réconforte. Cela me donne le sourire pour repartir.

Je monte à l’assaut de Tinker Knob. Il me faut 3h30 pour atteindre l’endroit d’où la vue est splendide.

Il y a de la neige encore.

L’étape est cependant merveilleuse: beaux paysages, des fleurs par million.

Lorsque j’arrive à une autre Station de ski (fermée depuis 3 semaines uniquement) je rencontre à nouveau de la neige, ce qui me freine dans ma progression. Je chausse mes crampons 3 fois.

J’arrive à mon bivouac. Il y a là une mère, sa fille et une amie de sa fille. D’emblée nous discutons. Super rencontre. Je suis même invitée à dîner avec eux. Ce que j’accepte avec plaisir.

C’est vraiment mon Jour de chance.

5h du matin je sors de ma tente
5h15: breakfast
6h: départ
6h30: un photographe est au travail: un mannequin essaye différents vêtements et se prête au jeu de photographe
Station de ski fermée depuis peu
Solidarité
Town Food à gauche et un autre Hiker à droite
Nom du col où se trouve la station de ski
Informations sur l’histoire du col
Village d’accueil pour les skieurs
Télésièges à l’arrêt
Un peu d’histoire
Traces laissées par les PCT hikers dont moi
Chemin en crête
Crête
Crête encore
Crête toujours
J’adore ces sculptures naturelles
Vraiment matinée crêtes jusqu’à Tinker Knob
Première vue du lac Tahoe que je devrais atteindre dans 2 jours
Traces à suivre pour faciliter mon avancée (pas besoin de sortir le GPS)
Au milieu de la passe un arbre seul